Inspection préachat: élémentaire mon cher Watson! - Centris.ca
30 mai 2016

Inspection préachat: élémentaire mon cher Watson!

L’inspection préachat : élémentaire mon cher Watson!
 
Avant d’acheter, il est fortement recommandé de procéder à une inspection. Au-delà des éléments bien visibles, le bâtiment est-il en bonne santé? Pour poser un diagnostic et vous donner l’heure juste sur les éléments comme la toiture, la fondation, le chauffage et la climatisation, la plomberie, l’électricité, l’état du revêtement extérieur ainsi que des portes et des fenêtres, il vaut mieux recourir à un inspecteur reconnu.

Au Québec, la fonction d’inspecteur n’est encadrée par aucune loi. Toutefois, il existe des associations professionnelles comme l’Association des inspecteurs en bâtiments du Québec et l’Association nationale des inspecteurs et experts en bâtiments. Elles exigent que leurs membres possèdent une formation adéquate, comme une attestation d’études collégiales en inspection de bâtiments.

Les inspecteurs peuvent aussi appartenir à un ordre professionnel, par exemple l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des technologues professionnels du Québec, l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec ou encore l’Ordre des ingénieurs du Québec. Les ordres professionnels ont comme responsabilité de protéger le public, ce qui ajoute à la responsabilité de leurs membres. Enfin, demandez à votre courtier de vous référer deux ou trois inspecteurs. Contactez-les pour connaître la durée de l’inspection selon la grandeur de la propriété, obtenir un prix et des renseignements sur le type de rapport qu’ils produiront. Comme la période au cours de laquelle vous pouvez faire une inspection est limitée, entreprenez vos démarches rapidement pour fixer un rendez-vous.

Soyez présent et attentif

L’inspection est l’occasion de bien connaître votre future propriété. Soyez présent et attentif au cours de la visite. Il est probable que l’inspecteur vous fera remarquer différents éléments à améliorer ou à entretenir, mais qui ne feront pas nécessairement partie de son rapport final. Celui-ci devrait être accompagné de photographies et de recommandations pour corriger certains problèmes (pose d’un isolant; changement du chauffe-eau, etc.). Si certains aspects ne sont pas clairs pour vous dans le rapport d’inspection, soyez à l’aise de poser des questions.

Copropriété et inspection

Dans le cas d’une copropriété où il n’est pas possible de réaliser une inspection, en raison de la taille du bâtiment, par exemple, il faut bien examiner la documentation comme les procès-verbaux des assemblées de propriétaires – dans lesquels il peut être fait mention de travaux à venir ou de problèmes particuliers – le carnet d’entretien de l’immeuble et le fonds de prévoyance. Il arrive aussi que le syndicat demande aux copropriétaires des contributions spéciales en plus des charges de copropriété mensuelles en raison des dépenses importantes pour des travaux. Elles pourraient avoir été votées par le syndicat avant la vente notariée, mais n’être payables par l’acheteur qu’après la date de la vente.

Votre courtier immobilier possède l’expertise requise pour bien vous accompagner dans ce processus.

Retour haut