Surplus de condos : la situation s’améliore! - Centris.ca
6 octobre 2016

Surplus de condos : la situation s’améliore!

Selon la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), bien que les conditions actuelles du marché de la copropriété témoignent toujours d’un surplus d’offre, plusieurs indicateurs laissent voir une amélioration de la situation sur le marché de la revente. Dans sa plus récente étude, la FCIQ fait le point sur les conditions actuelles du marché de la revente de copropriétés dans les régions métropolitaines de Gatineau, de Montréal et de Québec.
Surplus de condos : la situation s’améliore!

 

Fin de la tendance haussière des inscriptions en vigueur :

  • Après 67 hausses mensuelles consécutives, nous avons assisté en mars dernier au premier recul des inscriptions en vigueur de copropriétés au Québec depuis juillet 2010.
  • L’offre de copropriétés a diminué constamment depuis mars, de sorte qu’au cumul de 2016, les inscriptions en vigueur ont jusqu’ici reculé de 3 % par rapport à la même période en 2015.

Regain des ventes de copropriétés :

  • Après avoir enregistré des baisses d’activité de 2012 à 2014, les ventes de copropriétés au Québec se sont redressées.
  • Le nombre de ventes de copropriétés avait enregistré une hausse de 3 % en 2015 par rapport à 2014.
  • De janvier à août, les ventes de copropriétés par l’entremise d’un courtier immobilier dans l’ensemble de la province affichent une croissance de 6 % par rapport à la même période en 2015.

Toujours pas de pressions à la hausse sur les prix :

  • Les prix des copropriétés évoluent à un rythme très modéré depuis maintenant plus de trois ans.
  • Le prix médian pour l’ensemble de la province n’a progressé que de 4 % de 2012 à 2015, et les variations annuelles ont oscillé faiblement entre 1 % et 2 %.
  • Au cumul de 2016, le prix médian des copropriétés au Québec (220 000 $) demeure inchangé par rapport à la même période en 2015. Ce résultat cache toutefois plusieurs disparités régionales : la RMR de Montréal (237 890 $) affiche une légère hausse de 1 % depuis le début de l’année, tandis que les marchés de Gatineau (161 900 $) et de Québec (190 000 $) présentent des baisses de prix de l’ordre de 2 % et de 4 %, respectivement.

Consultez l’étude de la Fédération des chambres immobilières du Québec pour tous les détails.

Retour haut