Une autre année de croissance au Québec en 2016 - Centris.ca
25 janvier 2016

Une autre année de croissance au Québec en 2016

marché immobilier

Selon les plus récentes prévisions de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), le marché immobilier résidentiel de la province connaîtra une hausse d’activité en 2016. Le nombre de ventes réalisées par l’intermédiaire du système Centris® des courtiers immobiliers atteindra 76 000 transactions, soit 3 % de plus qu’en 2015. Ainsi, il s’agira d’une deuxième année consécutive de croissance, après le rebond des ventes de 5 % enregistré en 2015.

« L’embellie qu’a connue le marché de la revente en 2015 se poursuivra en 2016, du moins pour la période du printemps, qui est la période la plus active pour l’achat d’une habitation », affirme Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. La demande d’habitations en 2016 sera soutenue par des taux d’intérêt faibles, une légère amélioration du solde migratoire, des gains d’emplois modestes et un maintien de la confiance des consommateurs à son niveau actuel. « Le creux des taux d’intérêt a été atteint et des hausses marginales sont à prévoir en fin d’année », ajoute Monsieur Cardinal.

Par ailleurs, pour une quatrième année, il faut s’attendre à des hausses de prix plutôt timides. Le prix médian d’une maison unifamiliale au Québec devrait gagner seulement 1 % en 2016 pour atteindre 233 000 $. La croissance des prix en sera alors à sa dix-neuvième année consécutive.

Finalement, après cinq années de hausses, le nombre d’inscriptions de propriétés à vendre ainsi que le délai de vente moyen devraient se stabiliser.

statistiques marché immobilier
Retour haut