Piscine naturelle : 5 choses à savoir - Centris.ca
23 juin 2016

Piscine naturelle : 5 choses à savoir

La piscine naturelle comporte plein d'avantages. Mais avant de plonger, voici quelques éléments importants à savoir.
Piscine naturelle : 5 choses à savoir

1. Divisez la piscine en zones

La piscine naturelle doit être divisée en quatre zones afin de maintenir l'équilibre de l'écosystème et s'assurer d'une épuration naturelle: zone centrale de baignade, zone de filtration périphérique, zone d'oxygénation et zone de régénération. Un paysagiste spécialisé saura dessiner la piscine naturelle parfaite pour votre cour.

2. Évitez de l'exposer en plein soleil

Puisqu'un soleil de plomb accélère la prolifération des algues, il faut construire la piscine naturelle dans une zone plus à l'ombre et la protéger avec un feuillage flottant, habituellement des nénuphars. La température recommandée sera donc plus fraîche, soit de 75° F.

3. Partagez la baignade avec la faune et la flore

L'écosystème de ce bassin naturel comptera nécessairement des petits animaux, des plantes et des moustiques. Ne les chassez pas: ils sont nécessaires au nettoyage de l'eau, en la faisant circuler et en se nourrissant des algues et des insectes nuisibles. Par contre, on évite les poissons, qui génèrent plus de déchets que le bassin ne peut en absorber.

4. Réapprivoisez la nature

Le fond du bassin se couvrira d'une fine pellicule un peu glissante. Ce sont les végétaux qui pousseront au fond de la paroi naturelle de la piscine. C'est normal, mais ça peut surprendre si on est habitué à la toile bleue et lisse d'une piscine traditionnelle. C'est comme se baigner dans un lac!

5. Respectez les règlements

Le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles s'applique même aux piscines naturelles. Cela signifie entre autres qu'il faut une échelle ou un escalier pour entrer et sortir de l'eau et que la piscine doit être entourée d'une clôture ou d’un mur de sécurité.

Retour haut