16 novembre 2017

Aménagements paysagers : quoi faire avant l’hiver?

Voici quelques-uns des travaux à exécuter afin qu’au printemps prochain les vivaces de vos plates-bandes et votre pelouse émergent de sous la neige et reprennent leur croissance en santé.

Annuelles et plantes à bulbes : un soin particulier

Au début de l’été, vous avez ajouté à vos plates-bandes certaines plantes tropicales classées comme annuelles. Comme elles ne résistent pas aux rigueurs de nos hivers, il faut, hélas, les arracher; au mieux, elles serviront de couvre-sol pour protéger vos vivaces. Par contre, certaines plantes à bulbes peuvent être sauvées (p. ex. les cannas, les bégonias et les dahlias). Dès que leur floraison sera terminée, il vous suffira d’en déterrer délicatement les bulbes (ou rhizomes) et de bien les nettoyer et assécher.

Par la suite, il ne vous restera plus qu’à les examiner afin de choisir ceux qui sont les plus sains. Par la suite, placez-les à l’abri dans des caissettes en bois, en prenant soin de bien les identifier. Ces caissettes pourront être rangées au sec dans une cave ou un grenier où ils attendront l’arrivée des temps chauds pour retourner dans vos plates-bandes.

Bulbe de fleur

Vivaces, rosiers, rhododendrons et autres végétaux : tous à l’abri…

Contrairement à la croyance populaire, l’ennemi no 1 des plates-bandes n’est pas la neige. Ce qui cause les plus grands dommages, c’est plutôt la glace qui se forme sur les plantes et le vent hivernal qui fait baisser la température. Aussi, faut-il bien protéger, et dans certains cas mettre à l’abri, les zones des plates-bandes les plus exposées à ces effets nocifs.

Bien que cela ne soit pas absolument nécessaire, il est conseillé généralement de couvrir les vivaces les plus exposées au vent et les rosiers qu’il faut protéger des gelées avant l’arrivée de la neige, à l’aide d’une épaisse couche de feuilles mortes maintenues en place avec des branches de conifères ou une toile. Quant aux autres vivaces qui sont protégées par une clôture ou un muret, la neige servira à les protéger. Il suffira de vous assurer qu’elles en sont bien recouvertes tout au cours de l’hiver.

Pour les rosiers, les rhododendrons et les arbustes plus fragiles, des soins appropriés s’imposent.

  • Les rosiers grimpants et à longues tiges

    Ces rosiers ne doivent pas être taillés, mais plutôt attachés à un tuteur, à une clôture ou un treillis. Cela évitera qu’ils ne soient endommagés ou cassés par les intempéries de l’hiver.

  • Les rhododendrons et les arbustes fragiles

    Il faut apporter à ces végétaux une protection particulière. Un bon tapis de paillis ou de branches de conifère protégera leur pied et agira comme coupe-froid. Il est aussi fortement recommandé d’entourer ces arbustes avec de la jute fixée à des tuteurs, sans toutefois que cette barrière les touche ni les recouvre. Cela est particulièrement conseillé dans le cas des rhododendrons aux feuilles persistantes qui risquent d’être endommagées par le rude vent de l’hiver.
Fleur couverte de givre

Au sujet de la pelouse

Pour empêcher que votre gazon « souffre de jaunisse » au printemps, il vaut mieux bien le racler afin d’éviter l’accumulation de feuilles mortes. Cette corvée est nécessaire, car si les feuilles mortes sont utiles pour recouvrir les plates-bandes, leur présence sur le gazon peut entraîner le pourrissement des racines de votre pelouse.

Après le dernier ramassage, une dernière tonte s’impose afin de retrouver une belle pelouse au printemps. On recommande de régler la hauteur de coupe à environ 50 mm (2 po). Pourquoi ne pas en profiter pour prendre de l’avance sur les travaux à effectuer au printemps? Alors, la dernière tonte terminée, profitez-en pour épandre des semences et du compost aux endroits dégarnis. De plus, un judicieux épandage de chaux (à tous les trois ou quatre ans) réduira l’acidité du sol de votre pelouse.

Rateau avec feuilles d'automne

Outils de jardinage et mobilier de jardin : il ne faut pas les oublier

Avant de ranger la tondeuse dans un endroit sec, il est recommandé de bien la nettoyer et de suivre les recommandations du manufacturier pour son entretien. Quant aux divers autres outils de jardinage, lavez-les soigneusement à l’eau et au savon en n’oubliant pas de bien les assécher et de recouvrir leur lame d’une mince couche d’huile à moteur.

Outils de jardinage

 

Enfin, si vous ne remisez pas votre mobilier de jardin dans un cabanon ou un garage, il devrait être soigneusement rassemblé et recouvert d’une bâche ou d’une toile que vous prendrez soin d’attacher solidement. Votre BBQ devrait aussi être bien protégé sous une toile après que vous en ayez fait un dernier nettoyage.

 

À lire aussi :

Astuces pour pelouse et plates-bandes

Un potager pour jardiniers en herbe

Comment créer un terrain accueillant pour les oiseaux 

Retour haut