13 mai 2021

Et si vous deveniez courtier immobilier ?

La pandémie nous fait tous revoir nos priorités. Certains vont vendre leur maison, d’autres vont changer de carrière. Si vous songez à vous réorienter, posez-vous d’abord les bonnes questions.


Selon la présidente de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec, Josée Landry
, on doit considérer une foule d’éléments pour choisir une carrière viable : « Est-ce que c’est un domaine dans lequel il y a des possibilités d’emploi ? Est-ce que je vais m’accomplir ? Mais aussi, est-ce que c’est possible de le faire de façon durable et à long terme ? Il faut tenir compte de ses intérêts et de sa personnalité, mais aussi de ses ressources personnelles et de sa situation familiale. »

Source : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1748948/changement-carriere-pandemie-agent-bord-travailleur-agricole

Voyons si le métier de courtier immobilier vous convient.

Choisir un métier qui vous ressemble

Accompagner les clients dans l’achat de leur maison de rêve est souvent ce qui motive les courtiers. Au-delà de l’image idéale, questionnez-vous à savoir si la réalité du métier vous correspond :

  • Aimez-vous conseiller les gens ?
  • Êtes-vous à l’aise de travailler sous pression, dans des délais serrés ?
  • Êtes-vous bon avec les chiffres ?
  • Pouvez-vous vous déplacer fréquemment pour le travail ?
  • Pouvez-vous travailler les soirs et la fin de semaine ?

Si vous avez répondu oui à la plupart de ces questions, une carrière de courtier immobilier vous plaira sans doute !

Considérer les perspectives à long terme

Pour une réorientation réussie, il faut également considérer les possibilités d’emploi.

Le marché immobilier profite d’un boom depuis le début de la pandémie. La preuve : les ventes résidentielles ont augmenté de 17 % en 2020 par rapport à 2019, selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Si la tendance risque de revenir à la normale, il y aura toujours un besoin pour des courtiers immobiliers compétents, empathiques et efficaces.

Source : https://com.apciq.ca/sam/pdf/bar/2020/202004-bar-province.pdf

Opter pour une formation flexible, axée sur l’emploi

Pour plusieurs, un changement de carrière réussi doit mener rapidement à un emploi, et s’adapter à leur réalité familiale.

Pour devenir courtier immobilier résidentiel ou commercial, vous devez suivre une formation dans un établissement reconnu par l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ). Les programmes sont offerts en plusieurs options : à distance ou en présence (lorsque la situation le permet), à temps plein ou à temps partiel, de jour, de soir et de fin de semaine. Pour ceux qui souhaitent un maximum de flexibilité, la formation peut aussi être suivie par correspondance.

Peu importe le mode de formation qui vous convient, vous pourriez exercer votre nouveau métier en quelques mois seulement !

Devenir courtier immobilier : le bon choix ?

Alors, si la réalité de l’emploi vous correspond, sachez que le métier de courtier immobilier a deux avantages majeurs : un secteur en plein essor et une formation rapide et accessible.

Le Collège de l’immobilier du Québec est le leader de la formation en immobilier au Québec depuis plus de 25 ans. Il forme une nouvelle cohorte chaque mois et propose des cours de jour, de soir et de fin de semaine, en français ou en anglais, et même par correspondance.


À lire aussi :

12 205 transactions conclues en avril à travers la province

Faire équipe avec un courtier immobilier, c’est en avoir plus!

Achat d’une propriété : prenez le temps d’analyser vos besoins


Retour haut