Le travail à la maison et ses déductions - Centris.ca
24 mars 2016

Le travail à la maison et ses déductions

Vous travaillez à partir de chez vous? Pouvez-vous déduire des frais de bureau à domicile? Voici un bref guide pour maximiser vos déductions.

De plus en plus de gens travaillent à partir de leur domicile. Si vous utilisez une partie de votre maison comme travailleur autonome, vous pouvez déduire certaines dépenses, réduisant ainsi votre revenu net afin de payer moins d’impôt. Pour avoir droit à cette déduction souvent mal comprise, vous devez satisfaire deux critères fondamentaux :

  • L’espace utilisé doit être votre principal lieu de travail, c’est-à-dire que plus de 50 % de votre temps de travail doit y être effectué;
  • L’espace qu’occupe votre bureau (ou atelier) doit être utilisé presque exclusivement pour gagner votre revenu d’entreprise. Autrement dit, si vous travaillez de jour sur la table de la salle à manger, vous n’êtes pas admissible. Par contre, si vous disposez d’une pièce distincte dédiée à votre entreprise, le critère est satisfait.

Essentiellement, si vous deviez payer le loyer et les services publics dans un bâtiment commercial, il s’agirait évidemment d’une dépense déductible. La règle est la même pour un bureau à domicile, mais les calculs peuvent être un peu plus complexes.

D’abord, vous devez compiler, preuve à l’appui, toutes les dépenses pertinentes. En général, il s’agira des éléments suivants:

  • Les intérêts hypothécaires;
  • Les taxes municipales et scolaires;
  • Les assurances;
  • L’électricité, le gaz ou le mazout;
  • Les réparations;
  • Les télécommunications;
  • L’entretien, incluant un service de ménage.
Le travail à la maison et ses déductions

 

Il faudra ensuite déterminer quel pourcentage de ces dépenses vous pouvez déduire. Il n’y a pas de règle précise, outre que vous devez utiliser une méthode raisonnable de calcul selon votre type d’entreprise et l’appliquer de manière cohérente.

La méthode la plus utilisée est certainement de déduire un pourcentage de vos dépenses de la maison qui est égal au pourcentage de la superficie totale de votre maison occupée par votre espace de travail. À titre d’exemple, si votre bureau à domicile représente 10 % de la superficie totale de votre maison, vous serez en mesure de déduire 10 % du total des dépenses admissibles — tant que l’espace est utilisé uniquement à des fins commerciales.

Il existe néanmoins des cas où le pourcentage de la superficie n’est pas une méthode appropriée. Pensons, par exemple, à l’usage d’une grange ou d’un potager. Chaque cas est différent, mais si la méthode est raisonnable, elle devrait être acceptée par les autorités fiscales.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également déduire un montant de l’allocation du coût en capital, ou de dépréciation. Sachez cependant que ce montant pourrait faire l’objet de récupération, et donc redevenir imposable, lorsque vous vendrez la maison.

Le montant des frais que vous pouvez demander en déduction est limité au revenu total généré par votre entreprise. Les frais de bureau à domicile ne peuvent pas être utilisés pour créer ou augmenter une perte. Si votre revenu d’entreprise ne suffit pas à déduire la totalité de vos dépenses, ces frais peuvent être reportés aux années suivantes.

Enfin, lors de la préparation de votre déclaration de revenus, vous devrez remplir et joindre le formulaire T2125 État des résultats des activités d’une entreprise ou d’une profession libérale, ainsi que son équivalent provincial, détaillant les dépenses liées à l’utilisation commerciale de votre maison.

Retour haut