Les risques de vendre sans courtier immobilier

Le choix d'être seul

Vendre une propriété sans courtier immobilier, c’est se priver de nombreux avantages et s’exposer à des risques et conséquences regrettables. Outre le manque à gagner en visibilité, le propriétaire qui se lance seul et/ou avec un site spécialisé ("à vendre par le particulier", "à vendre sans agent", etc.) doit être préparé à faire face à des embûches. Stress et perte de temps sont quelques-uns des risques à considérer avant de vendre sa maison seul.

En savoir plus

Pour mon premier achat, c’était important pour moi de recevoir tous les conseils et informations nécessaires, et mon courtier m'a très bien renseignée et sécurisée.

Claire Dauphin, Plateau Mont-Royal (Montréal)

voir d’autres témoignages

Moins de visibilité, plus de travail

Sans courtier immobilier, le vendeur ne profitera pas de la visibilité donnée par le système Centris® et par le site public Centris.ca. Le système Centris®, l’équivalent au Québec du système MLS®, est accessible aux 13 000 courtiers du Québec et à leurs clients acheteurs. Centris.ca présente le plus grand nombre de propriétés offertes sur le marché québécois.

Moins de temps, plus de gestion

Sans courtier, le vendeur répondra lui-même aux demandes de renseignements sur sa propriété. Il devra gérer les visites et s’assurer d’être disponible en fonction de l’agenda des acheteurs potentiels. De plus, le vendeur n’a aucune assurance que les visiteurs sont des acheteurs sérieux. Gérer les désillusions ou déceptions est encore plus difficile lorsqu'on est seul.

Moins de moyens, plus de conséquences

Le vendeur ne dispose pas des outils de pointe du courtier pour faire l’analyse comparative du marché et établir le juste prix. Il pourrait demander un prix trop élevé par rapport à la valeur marchande de sa propriété: il risquerait ainsi de perdre l’intérêt des acheteurs et de voir s’allonger son délai de vente. Il risquerait aussi de sous-estimer la valeur de sa propriété et de perdre des sommes d’argent substantielles.

Moins d’expertise, plus de risques

Sans courtier, le vendeur pourrait être confronté à un acheteur qui s’engage avec des conditions incomplètes (financement, inspection) : la promesse d’achat pourrait être annulée, la signature de l’acte notarié, retardée. Manquant d’information, il pourrait ne pas avoir en main tous les documents requis par le notaire : la signature du contrat de vente serait reportée, il pourrait devoir soutenir les charges financières de deux propriétés, s’il a déjà acheté une autre maison.

Moins de sécurité, plus vulnérable

Puisque le vendeur sans courtier immobilier ne possède probablement pas d’assurance responsabilité, il risque de perdre beaucoup en cas de difficulté et de poursuites judiciaires. Le courtier immobilier est soumis à la Loi sur le courtage immobilier et à d’autres exigences : il porte la responsabilité de la transaction.

Près de 13 000 courtiers immobiliers professionnels sont à votre service au Québec.

Trouvez le courtier pour vous grâce à Centris.ca!

Trouver un courtier
Retour haut