6 avril 2021

5 trucs simples pour mieux insonoriser sa maison

Comment pouvez-vous préserver la tranquillité de votre maison, avec le bruit des autos sur la rue, les pas du voisin du haut et la musique dans la chambre de votre adolescent ? En améliorant l’insonorisation de votre maison !

Afin d’y arriver, les experts vous conseilleront d’opter pour des techniques comme l’injection de cellulose dans le plafond ou l’installation de barres résilientes.

Cependant, de petits trucs simples peuvent suffire à améliorer grandement votre qualité de vie. Cet article vous en présente quelques-uns.

Quelle est la nature du bruit ?

Qu’elle soit neuve ou centenaire, toutes les maisons peuvent souffrir d’une insonorisation déficiente.

Pour retrouver le calme ou, à tout le moins, réduire l’irritation causée par les bruits environnants, vous devez d’abord déterminer la nature du bruit :

  • Entendez-vous la télévision du salon dans votre chambre ?
  • Habitez-vous près d’une rue passante, d’une autoroute ou d’un arrêt d’autobus ?
  • Avez-vous l’habitude d’entendre les bruits de pas au deuxième ?

Ces exemples illustrent bien comment votre calme peut être dérangé par le bruit qui traverse un mur mal insonorisé, une fenêtre peu étanche ou un plancher vide.

Des façons simples pour insonoriser une maison

Source : https://www.pinterest.ca/pin/557250153898656951/

Voici cinq trucs qui devraient vous aider à retrouver la tranquillité :

  1. Installez des carreaux d’insonorisation (tuiles acoustiques) sur les murs. Si le problème est localisé dans la chambre de votre apprenti guitariste, vous pouvez tout simplement recouvrir ses murs de ces tuiles acoustiques. Elles sont simples à installer et il en existe une assez grande variété pour satisfaire votre enfant.
  2. Utilisez de la peinture antibruit. Elle ne fonctionne pas pour toutes les fréquences de bruit. Mais, utilisée dans le bon contexte, même sur seulement quelques murs, par exemple, elle peut faire une différence audible.
  3. Remplacez vos portes creuses par des portes pleines. Les portes intérieures de base sont souvent très inefficaces pour couper le son. Une porte de bois solide ou capitonnée freinera le passage du son plus efficacement.
  4. Améliorez l’insonorisation de vos fenêtres. Vous pouvez, bien sûr, remplacer vos vieilles fenêtres par de nouvelles, plus insonorisées. Afin de diminuer les coûts, il suffit parfois de remplacer le calfeutrage de vos fenêtres actuelles pour empêcher le bruit de s’infiltrer. Vous pouvez aussi remplacer les vitres par du verre laminé. Celui-ci est très efficace pour couper le son. Autre option : ajoutez une troisième vitre à votre fenêtre. Un conseil : si vous habitez sur une rue passante, il peut être suffisant d’insonoriser seulement les fenêtres du devant pour faire une grande différence.
  5. Posez un faux plafond. Si vous entendez les bruits de pas à l’étage de la maison, vous pouvez poser un tapis, ajouter de l’isolant dans le plafond ou poser un faux plafond ! Ce dernier s’avère une solution simple et peu coûteuse qui atténuera les bruits aériens (les voix, la musique) et les bruits d’impact (les pas). Un expert pourra vous conseiller pour vous aider à choisir les meilleurs matériaux à utiliser selon la nature des bruits à bloquer.

Vous le voyez, inutile de laisser le bruit troubler votre tranquillité : vous pouvez améliorer l’insonorisation de votre maison simplement à un coût raisonnable !


À lire aussi :

Créer de l’intimité dans un espace à aire ouverte

8 idées de rangements pour la maison

Le claustra, utile et esthétique


Retour haut