2 mars 2021

Et si on s’installait au comptoir?

Les comptoirs et les îlots de cuisine sont importants dans notre quotidien. On y cuisine, on y mange, on y jase, on s’y installe pour lire, écouter les nouvelles du matin... On s’y retrouve à tout moment de la journée.

Vous songez à remplacer vos comptoirs de cuisine ? Voilà un élément important, tant d’un point de vue esthétique que pratique ! Les comptoirs de cuisine occupent généralement un espace considérable dans la pièce.

Que vous entrepreniez le travail vous-même ou que vous réserviez les services de professionnels, mieux vaut vous renseigner sur les divers matériaux et leurs caractéristiques, les formes, les teintes et les finis possibles.

Les revêtements

Surfaces dures. Le quartz, le granit et le marbre sont des surfaces ultra robustes, mais qui ont le chic !  Elles s’avèrent à l’épreuve des égratignures, des taches et résistent parfaitement à la chaleur. Aucune crainte de les abimer en cuisinant ou en les nettoyant. Ces revêtements s’accompagnent souvent de bonnes garanties. Parmi les matières classiques qui traversent les âges, le marbre s’inscrit en tête de liste.

Le stratifié. Plus économique, il présente néanmoins une grande solidité et résiste très bien aux taches, aux chocs ainsi qu’à la chaleur. Sa versatilité quant aux teintes et motifs convient à tous les types de décor.  

Le bois. Ce grand classique indémodable confère un aspect naturel et apporte toujours sa touche de charme à tout type de déco, même la plus stylisée.

Le métal. Hormis leur fragilité aux rayures, les surfaces en acier inoxydable, en zinc ou même en cuivre s’acquittent très bien de la fonction « comptoir de cuisine ». Ces matériaux se nettoient facilement et s’avèrent très hygiéniques, et cela, sans parler de leur attrait esthétique et moderne. Attention! L’installation de ces comptoirs distincts exige l’expertise de professionnels.

Le verre. Outre son élégance, le verre résiste bien à la chaleur et se nettoie facilement. Habituellement constituée de produit recyclé, cette matière présente un choix écologique intéressant et qui s’harmonise parfaitement à un décor très actuel.

Chic et utile, l’îlot remplit de nombreuses fonctions

Agréable pour prendre l’apéro tout en surveillant la cuisson des plats, coin repas rapide favori de plusieurs ou l’endroit rêvé pour cuisiner librement ou en famille, l’îlot fait souvent l’unanimité. 

Il se définit tout aussi bien comme l’espace privilégié pour l’heure des devoirs, permettant la surveillance des parents affairés à la préparation des repas. Zone de rangement formidable pour avoir sous la main les petits électroménagers et autres accessoires utilisés fréquemment, l’îlot s’impose à la fois comme un élément d’ambiance, d’élégance et d’une grande efficacité.

L’îlot parfait. La taille et la forme de ce meuble de cuisine doivent correspondre judicieusement à la grandeur de la pièce afin de permettre une circulation fluide et d’y intégrer les composants variés qui le rendent multifonctionnel. Évidemment, selon l’utilisation première à laquelle vous le destinez, votre îlot pourra accueillir un évier, un lave-vaisselle, une plaque de cuisson, un four encastré, des tiroirs coulissants, un cellier, des prises de courant... L’astuce ? Bien définir sa fonction dès le départ ! Ainsi, vous choisirez les bons matériaux de surface, la dimension idéale et le style de finition qui s’harmonisera au design d’aménagement (classique, contemporain, moderne ou rustique). 


À lire aussi :

8 façons de moderniser ses armoires de cuisine

5 trucs et astuces pour optimiser une petite cuisine

Conseils pour aménager un garde-manger chez soi


Retour haut