24 août 2021

Un nouveau look pour votre parqueterie

Quand on y habite depuis plusieurs années, ça passe souvent inaperçu. Mais quand on visite une maison en vente, le mauvais état du plancher saute souvent aux yeux. Heureusement, il est possible de donner un nouveau look à une parqueterie ou marqueterie. Voici comment.

Première étape : le diagnostic

Le bois de la parqueterie est verni. Avec le temps, le vernis peut disparaître. La saleté peut aussi faire son chemin entre les petites planches qui composent la marqueterie. Pire, certaines sections peuvent avoir été endommagées par du liquide ou creusées par les pattes de chaises.

La première étape consiste donc à examiner l’ensemble du plancher :

  • Certaines tuiles de parqueterie sont-elles si endommagées qu’il faut les remplacer ?
  • La couleur du plancher a-t-elle changé ?
  • Avez-vous l’impression que la parqueterie est toujours sale ?

Même si votre marqueterie est en assez bon état, vous avez peut-être envie d’un nouveau look. Peu importe la raison des travaux, il faut réparer le plancher avant de faire quoi que ce soit d’autre.

Deuxième étape : les réparations

S’il peut sembler simple de changer une section de la parqueterie, détrompez-vous : la couleur naturelle du bois et même le format des tuiles peuvent varier suffisamment pour vous causer des ennuis.

Si vous devez absolument remplacer une section de la marqueterie, assurez-vous de choisir un bois qui s’harmonise bien avec la teinte naturelle du bois et son grain.

Attention, une section peut vous sembler perdue à cause d’une grosse tâche, mais reprendre ses allures d’antan après le sablage (la prochaine étape).

Troisième étape : le sablage

Tout comme un plancher de bois-franc traditionnel, fabriqué de longues planches, la parqueterie peut être sablée pour lui redonner un air de jeunesse. Pour cela, il faut utiliser une sableuse conçue pour les planchers, que vous pouvez louer aisément.

Avant le sablage, retirez toutes les plinthes afin d’avoir accès à toute la surface du plancher.

Le sablage d’un plancher en bois est une opération assez délicate, alors n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste. Selon l’essence de bois utilisé pour la parqueterie, on peut effectuer plus d’un sablage. Mais si on n’est pas satisfait du résultat, il y a des limites à ce qu’on peut faire pour corriger la situation !

Consultez un spécialiste pour savoir quel grain utiliser pour le sablage en fonction de l’essence de bois.

Quatrième étape : la finition

À ce moment-ci, la difficulté n’est pas l’exécution, mais le choix ! Avec un peu de chance, vous avez déjà réfléchi au type de finition que vous désirez : fini naturel, teinture, fini huilé ou peinture.

Le fini naturel consiste à n’appliquer qu’un vernis. Celui-ci laisse toute la place à la teinte et au grain naturels du bois. Avec un bois clair, un fini naturel pourrait ajouter à la luminosité d’une pièce sombre. Autre avantage, en n’appliquant pas d’autre fini, vous sautez une étape et l’opération sera plus rapide.

La teinture laisse paraître le grain du bois, tout en ajoutant une couleur. Le choix des teintes est d’ailleurs assez grand pour vous permettre d’agencer la teinte à votre décoration.

Un fini huilé apporte une teinte riche au plancher et il remplace la couche finale de vernis.

La peinture cache entièrement le grain du bois.

Autre option : pourquoi ne pas ajouter des motifs sous le vernis ?

Le faire soi-même ou avec un professionnel ?

En fonction de l’état du plancher et de votre habileté, vous pouvez effectuer vous-mêmes les travaux. Mais si votre plancher est très endommagé ou qu’il faut faire vite, faites appel à un professionnel.




Vous êtes passionné d'immobilier? Abonnez-vous à l'infolettre Centris.ca dès maintenant!


À lire aussi :

Sous-sol : vinyle ou plancher flottant? Lequel choisir...

Choisir un professionnel pour ses travaux

Prévenir les dégâts d’eau

Retour haut