3 mai 2021

Étape 2 du potager : rempoter vos semis

Le printemps est arrivé, il fait beau et chaud. En avril, vous avez planté des graines et il y a maintenant de jeunes plants qui ont poussé. Il est temps de passer à la seconde étape.

Non, non, ils ne sont pas encore prêts pour la vie extérieure. En juin, ils auront grandi et seront prêts à être transplantés au jardin. Mais avant de les sortir, il y a une autre étape. Vous devez rempoter ces jeunes plants dans des pots individuels, ça s’appelle le rempotage.

Semis directs

Pour certains légumes et fines herbes, il est possible de faire les semis directement à l’extérieur, au jardin ou dans des pots, à partir du début mai. Consultez un calendrier de culture en ligne pour connaître le bon moment pour chaque variété de légumes ou fines herbes.

Repiquer ou rempoter?

Il est trop tôt pour mettre les jeunes plants en terre dans le jardin, mais l’espace commence à manquer dans les multicellules. Il est temps de repiquer vos semis. Repiquer ou rempoter vos semis?

Repiquer, c’est mettre un plant en terre. Rempoter, c’est changer une plante de pot. Pour éviter la confusion, nous utiliserons rempoter.

Rempoter, mais pourquoi?

La vraie question est à quoi ça sert de rempoter les semis? Ne pourrions-nous pas les planter directement au jardin?

Ils sont trop petits pour la vie extérieure. Le rempotage force le plant à faire plus de racines. S’il y a plus de racines, le plant sera plus fort. Un plant plus fort résistera mieux à sa transplantation au jardin ou en pot extérieur. Vous aurez donc un jardin bien garni.

Le but ultime de cette étape est d’obtenir des plants forts et robustes.

Les graines avaient besoin de peu d’espace pour commencer à germer. Maintenant qu’ils ont grandi, les jeunes plants exigent plus de terreau pour aller chercher des nutriments essentiels à leur développement. Le rempotage dans un pot plus grand les force à produire plus de racines.

Quand rempoter les jeunes plants?

Si vos jeunes plants ont deux ou trois vraies feuilles, c’est le signe qu’ils doivent être rempotés dans des pots individuels et plus grands.

Pour réussir le rempotage de ses semis, il y a quelques étapes à suivre :

  • Commencez par arroser les jeunes plants à rempoter
  • Mélangez le terreau et le compost à mettre dans les nouveaux pots
  • Manipulez doucement les jeunes plants à l’aide d’une fourchette ou d’un plantoir
  • Illuminez leur vie en les plaçant à la lumière avec une température constante de 15 °C à 20 °C
  • Arrosez-les régulièrement, sans les inonder

Pour éviter de traumatiser les jeunes plants, il est préférable de procéder au rempotage par temps frais et sans soleil. Vous pourrez ensuite les placer dans un endroit où la lumière est abondante.

À quelle profondeur rempoter vos jeunes plants?

Pour la majorité des jeunes plants, vous devez les rempoter jusqu’aux premières feuilles. Mais comme dans tout, il y a des exceptions : les jeunes plants de tomate. Ceux-ci doivent être enterrés avec les premières feuilles afin de favoriser le développement des racines. De manière générale, enterrez une partie de la tige du jeune plant pour former de nouvelles racines.

Ce qu’il y a à retenir pour cette deuxième étape, c’est que les jeunes plants doivent s’acclimater à l’extérieur petit à petit. Lorsque le temps le permet, sortez-les pour prendre l’air! Ils n’en seront que plus forts.

À lire aussi :

Étape 1 du potager : préparer vos semis

L’aménagement paysager écologique, une belle option

Jardiner avec des produits naturels maison

Retour haut