30 septembre 2021

Fais-moi découvrir ton quartier : Petite-Italie


La Petite-Italie, charmant quartier de Montréal situé dans le quadrilatère formé par les rues Bellechasse, Jean-Talon, boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Denis, constitue un territoire fascinant à découvrir. Pour vous, nous en avons repéré les principaux attraits.

 

Un peu d’histoire

Connu d’abord sous l’appellation « Little Italy » (Piccola Italia), ce quartier sympathique a pris son essor à l’arrivée des nombreux immigrants italiens à Montréal, au début du 20e siècle. Auparavant, il se résumait à des terres agricoles bordées de champs. C’est d’ailleurs dans cette période qu’a été ouvert le fameux Marché Jean-Talon, au Centre de la Petite-Italie, pour que les producteurs puissent venir y vendre des produits frais de la ferme.  

Aujourd’hui, ce marché ouvert à l’année est devenu l’un des plus vastes et des plus beaux de Montréal. Vous y trouverez de tout! Des étals de fruits et de légumes, des pâtes fraîches, des fleurs, du café, des fromages, des saucisses, du poisson, de la charcuterie et des viandes… À deux pas, il y a plusieurs petits restaurants pour s’y régaler et se reposer entre les emplettes.

Les incontournables de la Petite-Italie

Le quartier regroupe de nombreux restaurants, commerces, bars chics, boulangeries traditionnelles, pâtisseries, cafés artisanaux – sans oublier des bistrots très animés (surtout les jours du Grand Prix de Formule 1 et de la Coupe du Monde FIFA). Assurez-vous de visiter la grande épicerie Milano pour ses produits typiquement italiens, Anatoli pour ses épices et ses fines herbes en vrac, la boutique Bélanger-Martin pour de la superbe vaisselle colorée, sans oublier la pâtisserie Alati Caserta de la rue Dante pour savourer ses incomparables cannolis!

Si vous aimez l’architecture, vous pourrez y admirer des édifices dans le pur style Art Déco ainsi que des maisons garnies d’escaliers colorés extérieurs, une particularité de Montréal. Derrière les habitations, il n’est pas rare de trouver des potagers et des vignes affectueusement entretenus par les occupants. Depuis 2002, les portes d’entrée de ce quartier (« les arches » et les « demi-voiles ») ainsi que son logo sur plaque de bronze ont été complétés et sont devenus des symboles d’appartenance chers à ses citoyens. À chaque année, des fêtes* sont organisées dans la Petite-Italie pour permettre aux gens de fraterniser entre eux et d’accueillir les visiteurs. Il faut, au moins une fois, assister au rendez-vous des amateurs de pétanque qui se rencontrent au parc Martel pour des joutes amicales mais très dynamiques. La proximité des rues Saint-Laurent, Saint-Hubert et Saint-Denis ouvre un éventail d’autres ressources gourmandes, commerciales et culturelles à explorer.

* Par exemple, le Festival de la Semaine italienne.

Une communauté en plein développement

Plusieurs familles italiennes résident dans la Petite-Italie depuis des générations mais, au cours des dernières décennies, de nombreuses jeunes familles s’y installent également – en particulier dans les petites rues bordées d’arbres qui jouxtent le Marché Jean-Talon. Ce quartier, fort de ses legs patrimoniaux uniques, constitue un exemple de mariage à long terme réussi entre une société d’accueil nord-américaine et la culture d’un peuple venu d’Europe. 

La Petite-Italie en quelques chiffres

(Le quartier de la Petite-Italie appartient au secteur Rosemont/La Petite-Patrie)

2e trimestre 2021

Le nombre de ventes dans l’arrondissement Rosemont/La Petite-Patriea progressé de 91 % au 2e trimestre totalisant 453 transactions.

Il y a eu un total de 565 nouvelles propriétés à vendre, ce qui représente une augmentation de 43 %, les inscriptions en vigueur, ont progressé de 8 %.

Catégorie de propriétés :

Du côté des copropriétés, les ventes ont crû de 92 % comptabilisant 291 transactions. Le prix médian continue de grimper pour atteindre 460 000 $ soit une augmentation de 10 %.

Les ventes des plex (2 à 5 logements) ont fortement progressé de 112 %, le prix médian, lui a progressé de 9 % pour atteindre 835 500 $

Enfin, du côté des maisons unifamiliales, il y a eu 28 ventes au cours du 2e trimestre et les inscriptions en vigueur ont augmenté de 10 %.

Pour plus de statistiques cliquez ici

Vous souhaitez vendre ou acheter? Consultez les propriétés disponibles et communiquez avec un courtier immobilier.

À lire aussi:



Retour haut