14 novembre 2022

Hausse des taux d’intérêt : comment s’y adapter?

Malgré la présence de signes annonciateurs d’une récession économique, le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, croit que de nouvelles hausses de taux d’intérêt seront nécessaires pour diminuer l’inflation. Mais quelles seront les répercussions sur votre façon d’épargner et d’emprunter? Parcourez cet article pour découvrir l’incidence de cette augmentation sur le coût de la vie et sur votre budget.

 

1. Pourquoi l’inflation est-elle forte?

Selon le portrait actuel de l’économie canadienne, la demande dépasse largement l’offre. Cette situation, combinée à certains événements mondiaux tels que la pandémie de COVID-19 et l’invasion russe en Ukraine, expliquerait partiellement la forte inflation. À titre indicatif, celle-ci a atteint 8,1 % en juin pour redescendre à 7,0 % en août dernier[1] .

Par ailleurs, selon Tiff Macklem, la demande refoulée envers certains secteurs durant la pandémie, comme ceux des voyages, des loisirs et de la restauration, aurait contribué à faire grimper les prix lors de la réouverture complète de l’économie[2] .

2. Le Canada entre-t-il dans une période récession?

Ralentie par la hausse des taux d’intérêt, l’économie canadienne pourrait entrer dans une période de récession légère ou modérée. Si c’est le cas, l’objectif de la Banque du Canada sera de rétablir une inflation faible et stable, sans déclencher un ralentissement économique trop sérieux[3] .

3. Fait-on face à une hausse historique?

Depuis mars 2022, la Banque du Canada a revu son taux directeur à cinq reprises, le faisant passer de 0,25 % à 3,25 %, soit l’un des cycles les plus rapides de son histoire[4] . La situation pourrait toutefois perdurer en raison des marchés de travail tendus, d’une économie où la demande dépasse encore l’offre et de l’inflation qui demeure élevée.

4. Quel est l’impact potentiel sur votre portefeuille?

Craignant que l’inflation s’enracine, la Banque du Canada surveillera également les attentes des particuliers et des entreprises. Dans le cas où celles-ci seraient importantes, les compagnies pourraient fixer des prix encore plus hauts et les travailleurs exiger des salaires plus élevés[5] . Conséquemment, une forte inflation créerait de l’incertitude et des inégalités, en plus de fausser la prise de décision en ayant un impact direct sur la confiance. À cet égard, la hausse des taux d’intérêt a déjà eu des répercussions sur le marché immobilier qui s’est considérablement refroidi.

5. Que signifie une hausse des taux d’intérêt pour les propriétaires?

Confrontés à une hausse des taux d’intérêt, les consommateurs n’auront d’autres choix que de revoir la manière dont ils dépensent et épargnent leur argent, mais également la façon dont ils empruntent. En tant que propriétaire – ou que futur propriétaire – cette augmentation a une incidence directe sur un prêt hypothécaire ou sur une marge de crédit, mais surtout, sur la capacité à rembourser un emprunt[6] .

Pour les propriétaires ayant une hypothèque à taux variable, cette hausse se fera sentir plus rapidement puisque le montant de leurs versements augmentera au même rythme que le taux d’intérêt. À l’inverse, ceux ayant une hypothèque à taux fixe en subiront uniquement les contrecoups lors de leur renouvellement.

6. Comment bien gérer son budget?

Vous souhaitez minimiser les impacts de l’inflation sur votre portefeuille? Voici quelques mesures qui vous permettront d’y arriver plus facilement[7]  :

  • Révisez votre budget afin de l’adapter aux nouveaux prix.
  • Remboursez d’abord vos dettes ayant un taux d’intérêt élevé comme les cartes de crédit.
  • Surveillez vos prêts à taux variable.
  • Revoyez vos stratégies de placement en fonction du rendement offert.

Inflation, taux d’intérêt, hausse de prix : l’économie est soumise à de nombreux cycles qui rythment la vie des consommateurs et des entreprises. Même si la situation peut parfois sembler complexe ou retarder l’achat d’une première propriété, il n’en demeure pas moins qu’elle est éphémère. Notre meilleur conseil pour y faire face en toute confiance : gardez l’œil ouvert pour bien comprendre l’évolution des événements.


 À lire aussi:


Retour haut