30 novembre 2017

Le Québec affiche une légère hausse du taux de propriété

Selon les dernières données du Recensement de 2016, publiées par Statistique Canada en octobre dernier, 61,3 % des ménages québécois étaient propriétaires de leur logement en 2016. Ce taux de propriété représente une légère hausse de 0,1 point de pourcentage (pdp) par rapport à 2011 ainsi qu’une hausse de 1,2 pdp par rapport à 2006. Malgré cette croissance du taux de propriété, le Québec se situe encore aujourd’hui bien en deçà de la moyenne nationale (67,8 %).
Le Québec affiche une légère hausse du taux de propriété

 

Dans son plus récent Mot de l’économiste, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) se penche sur divers facteurs qui contribuent à influencer les tendances relatives à la propriété : les caractéristiques démographiques, le coût d’opportunité lié à la propriété, les taux d’intérêts et l’accès au financement, les préférences et la composition des ménages.

Taux de propriété - Mot de l'économiste - Novembre 2017

 

Ce graphique présente les taux de propriété historiques de la province de Québec comparés à ceux du Canada. On remarque que, depuis 1971, le taux de propriété au Québec a toujours été plus faible que la moyenne nationale, mais qu’un rattrapage s’effectue lentement.

L’analyse de la FCIQ fait également ressortir que les jeunes Québécois sont de moins en moins nombreux à avoir le statut de propriétaire, alors que les dernières données du recensement indiquent un recul du taux de propriété chez les 25 à 34 ans (-2,8 pdp) et les 35 à 44 ans (-2,0 pdp). 

Consultez le texte intégral du Mot de l’économiste pour les détails.

 

À lire aussi :

Confiance des consommateurs et marché immobilier

Confiez vos transactions à un expert

5 avantages qu’offre la préautorisation hypothécaire

Retour haut