7 janvier 2021

Marché immobilier : Que nous réserve 2021?

L’année 2020 a été une année de records en termes de ventes enregistrant plus de 110 000 transactions. Voyons ce que nous réserve 2021.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec présente ses perspectives 2021 pour le marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement de Montréal, de Québec ainsi que pour l’ensemble de la province de Québec.


Les principaux faits saillants des perspectives pour 2021

Selon les prévisions de Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché de l’APCIQ, le nombre de ventes sera en baisse, mais l’activité demeurera forte en 2021.

Les conditions de marché demeureront favorables aux vendeurs bien qu’une hausse de propriétés remises sur le marché soit attendue avec la fin des programmes de soutien gouvernementaux, de même que la fin des reports de paiements hypothécaires octroyés par les banques.

Le très faible niveau d’inscriptions dans plusieurs marchés, notamment dans les agglomérations en périphérie de la RMR de Montréal limitera la progression des ventes.

Du côté des prix, ils continueront de connaître une pression à la hausse, bien que beaucoup plus modérée qu’en 2020.

Les conditions de surchauffe et de surenchère faibliront dans la RMR de Montréal, offrant plus de confort aux acheteurs grâce à l’atténuation des situations d’offres multiples, en particulier sur l’île (copropriété et plex).

Les unifamiliales continueront d’être la catégorie de propriété la plus recherchée. Le marché de la résidence secondaire demeurera actif malgré la pénurie d’offres et le marché des résidences intergénérationnelles continuera d’être serré malgré la concurrence avec le marché du plex en banlieue de Montréal.

Pour en savoir plus sur le bilan 2020 et les prévisions du marché immobilier en 2021, consultez le communiqué de presse[MB1]  de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

À lire aussi:

Retour haut