26 avril 2023

Quel est le rôle du dirigeant d'agence?

Un dirigeant d’agence coordonne les courtiers de son équipe, mais s’assure aussi de protéger, au mieux, vos intérêts. Découvrez ses multiples rôles.

Qui peut être un dirigeant d’agence?

Habituellement, le dirigeant d’agence est un courtier expérimenté au parcours hors pair qui est également à l’affût des pratiques diverses en courtage (immobilier résidentiel, commercial et hypothécaire). Au-delà de son propre travail de courtier faisant de lui un entrepreneur autonome, c’est lui qui dirige et gère l’agence de courtiers.

Il est désigné pour ce poste s’il a de bonnes capacités de leader, de solides connaissances et un désir de s’engager à rester bien au fait des nouveautés dans son domaine notamment parce qu’il servira de référence et de modèles pour les autres courtiers. Il doit suivre une formation supplémentaire comportant 270 heures de cours (en classe virtuelle et en présentiel) afin d’obtenir la qualification de dirigeant d'agence.

Rôles diversifiés du dirigeant d’agence

On pourrait dire que le dirigeant d’agence a d’abord la responsabilité de superviser les activités et le travail des courtiers de l’agence qu’il représente. Du même coup, il protège aussi les clients qui font affaire avec eux.  Selon l’organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), voici quelques aspects de son travail :

  • superviser la mise à jour des compétences des courtiers et s’assurer que ceux-ci respectent leur code déontologique et les obligations provenant de Loi sur le courtage immobilier.
  • aider les courtiers à gérer adéquatement leurs activités, les conseiller sur les meilleures pratiques et les épauler à travers les différentes étapes des transactions et la rédaction des formulaires.
  • veiller au respect des procédures et des obligations liées à la publicité, la divulgation de tout conflit d’intérêts, la protection des renseignements personnels, la collaboration entre courtiers, la tenue des dossiers ou des registres, ou encore la gestion du compte en fidéicommis.
  • appliquer un processus de traitement des plaintes.
  • gérer l’agence autant pour les ressources humaines, matérielles que financières tout en s’occupant aussi de lui assurer une bonne visibilité.
  • veiller à l’intégration des nouveaux courtiers dans l’agence.
  • s’assurer du bon fonctionnement de l’agence et du maintien du suivi des dossiers des clients lorsqu’un courtier s’absente.

En somme, le dirigeant d’agence travaille à protéger le public en s’assurant, entre autres, de conseiller, encadrer et surveiller les courtiers qu’il coordonne. Mais aussi, parce qu’en cas de problème avec leur courtier, les futurs acheteurs ou vendeurs peuvent se tourner vers celui qui dirige son agence. La formation du dirigeant d’agence l’outille à jouer un rôle important auprès des courtiers qui, eux, à leur tour pourront mieux aider les consommateurs.


À lire aussi:

Retour haut