12 août 2020

Tout savoir sur les frais de condos

Vous venez de visiter le condo de vos rêves et souhaitez aller plus loin dans votre démarche d’achat. Le courtier immobilier avec lequel vous faites équipe vous présente tous les documents reliés à la copropriété et vous voilà face à plusieurs interrogations.

Les frais de copropriété semblent peu élevés et cela fait bien votre affaire! Toutefois, votre courtier vous indique de demeurer vigilant et vous explique quels sont les enjeux face à des frais peu élevés.

Quels sont les frais de condo à prévoir?

Ce qu’on appelle communément les « frais de condo » sont les coûts nécessaires pour l’administration, l’entretien des parties communes d’un immeuble en copropriété et qui sont payables par les copropriétaires au syndicat.

Les frais communs ont également été inclus afin d’avoir une vue plus globale des frais mensuels engendrés lors de l’achat d’une copropriété (par ex. : déneigement, entretien du terrain, etc.). Il est important de prendre connaissance des frais de condo dans votre budget mensuel qui s’ajoutera au montant de l’hypothèque, des assurances et autres.

Soyez vigilant avec des frais de condo peu élevés

Lorsque les copropriétés affichent des frais peu élevés, cela peut être mauvais signe.

Cela peut notamment cacher une déficience du fonds de prévoyance, un manque d’entretien et une inexécution de travaux majeurs. Une négligence de la sorte augmente le risque de sinistres plus importants, ce qui peut à terme coûter très cher! 

[Bon à savoir : si des travaux majeurs sont à prévoir, mais qu’il n’y a pas assez d’argent dans le fonds de prévoyance, le syndicat de copropriétaires peut facturer une cotisation extraordinaire.]

Qu’est-ce que le fonds de prévoyance?

Le fonds de prévoyance représente une somme d’argent que la copropriété se constitue par le biais de versements de montants d’argent afin d’anticiper le financement de certains travaux des parties communes.

La loi impose que le fonds de prévoyance soit alimenté par un apport financier des copropriétaires, qui ne peut être inférieur à 5 % de leur contribution aux charges communes.

Enfin, la Loi impose à tout syndicat de copropriétaires de constituer un fonds de prévoyance, en fonction du coût estimatif des réparations majeures et du coût de remplacement des parties communes. Les sommes accumulées appartiennent au syndicat et ne donnent lieu à aucun remboursement par le syndicat au copropriétaire, à l’occasion de la vente de sa partie privative.

(source : http://fr.condolegal.com/)

À Lire aussi: 


Retour haut