7 septembre 2021

Assistance vocale

Pouvoir contrôler sa maison à partir de commandes verbalisées est aujourd’hui devenu une réalité. Grâce à l’utilisation d’un assistant vocal - via un smartphone ou un système autonome connecté - nos habitudes de vie et de consommation deviennent de plus en plus interactives.

En quoi consiste un assistant vocal?

Il s’agit d’un dispositif basé sur l’intelligence artificielle, qui se présente sous l’apparence d’un boîtier de petite taille au design facile à intégrer dans toute décoration intérieure. À partir de requêtes verbales, l’assistant vocal répond à vos demandes et peut faire exécuter un grand nombre de tâches à vos appareils connectés (la domotique), même à distance. Rapide et performant, il simplifie les routines au quotidien. Voici quelques exemples d’actions que peut exécuter un assistant vocal :

  • Gérer l’éclairage, le chauffage, la climatisation
  • Ouvrir et fermer les volets, les thermostats, les alarmes
  • Lancer une playlist, choisir de la musique
  • Faire un rappel d’agenda
  • Procéder à la réservation d’un billet d’avion, de train...
  • Donner les prévisions météo ou l’état du trafic d’une route
  • Constituer une liste de courses...

Plus qu’un secrétaire virtuel, l’assistant vocal « apprend » et adapte ses réponses en fonction des préférences et des goûts de chacun.

Actuellement, trois géants de l’intelligence artificielle se partagent le marché des assistants virtuels à reconnaissance vocale : Google, Apple et Amazon. L’enceinte Google Home propose l’Assistant Google, l’enceinte Echo du groupe Amazon fonctionne avec l’assistant virtuel Alexa et l’enceinte HomePod d’Apple, avec l’assistant virtuel Siri.

Comment fonctionne l’assistant vocal?

La connexion Wifi est essentielle pour faire appel à une enceinte intelligente – que ce soit à partir d’un smartphone ou du réseau auquel sont connectés des appareils compatibles. Il faut aussi disposer d’un microphone pour faire entendre les requêtes verbales, d’un haut-parleur pour la diffusion des réponses ainsi qu’un d’un assistant verbal (intelligence artificielle) pour analyser et comprendre les requêtes qui lui sont acheminées. Pour s’adresser à un assistant vocal et activer son microphone, le début d’une requête doit toujours comporter des mots déclencheurs (différents selon le fournisseur) : Ok Google, Hey Alexa, ou Siri. Un voyant s’allume lorsque l’appareil est à l’écoute. Retenez que pour que l’assistant virtuel puisse piloter les objets connectés dans une maison, ceux-ci doivent être compatibles avec lui.

Comment le choisir?

Les grandes marques d’enceintes ne cessent de faire évoluer les fonctionnalités de leur assistant vocal pour booster leurs capacités. Avant d’investir dans ce dispositif, assurez-vous de pouvoir tester dans un environnement connecté les mesures acoustiques (puissance, réponse fréquentielle et réponse impulsionnelle, distorsion harmonique...) de l’appareil. Informez-vous pour savoir jusqu’à quelle limite de distance les commandes verbalisées sont perçues. La compatibilité avec vos appareils et services déjà existants constitue un critère incontournable pour choisir le modèle qui vous convient.

Des études* sur ce sujet démontrent que, dans un avenir rapproché, l’utilisation quotidienne d’un assistant vocal sera de plus en plus répandue dans le monde - non seulement pour les services de domotique à la maison, mais aussi pour les achats de produits de consommation et même la gestion des comptes de banque.

* Sources : celles de l’Institut Toluna et de Cap Gemini.



Vous êtes passionné d'immobilier? Abonnez-vous à l'infolettre Centris.ca dès maintenant!


À lire aussi :

Appareils intelligents pour la maison : pour un quotidien simplifié

Pourquoi investir dans un système de surveillance?

4 gadgets pour rendre votre maison intelligente

Retour haut