24 octobre 2022

Comment isoler une maison déjà construite

Pour améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, pensez à ajouter une isolation intérieure ou extérieure sur les murs. Isoler une maison déjà construite est un projet qui vous évitera des fuites d’air… et d’argent!

Les murs – autant à cause des fissures que d’une isolation non adéquate – sont responsables d’environ 20 % des pertes thermiques de votre maison, selon Ressources naturelles Canada. C’est donc une bonne idée de vous attaquer à l’amélioration de leur isolation. Et n’oubliez pas que toute rénovation vous demandant d’ouvrir un mur de votre maison devrait être l’occasion d’en améliorer l’isolation.

Quoi isoler?

Pour ajouter un isolant supplémentaire à une maison déjà construite, il faut s’y prendre adéquatement. Il faut d’abord et avant tout connaître comment sont construits vos murs et lesquels nécessitent une isolation supplémentaire. Cette information vous permettra d’évaluer l’étendue des travaux à effectuer, le type d’isolant à utiliser et la meilleure façon de le poser. La tâche vous effraie? Consultez un spécialiste qui pourra vous donner l’heure juste et les options les plus avantageuses. Visitez aussi le site RénoClimat du gouvernement du Québec pour des conseils avisés.

Isolation des murs intérieurs

Parmi les options possibles, vous pouvez ajouter de l’isolant giclé en perçant des trous dans les murs, combler les cavités avec de l’isolant ou encore visser un panneau d’isolation par-dessus la finition existante. Attention! Qui dit «ouverture de mur» dit aussi remplacer des fils électriques, vérifier la plomberie, vérifier le besoin d’un pare-vapeur et faire la finition. N’oubliez pas aussi que vous perdrez un peu d’espace dans les pièces. Isoler un mur intérieur reste quand même une rénovation peu coûteuse et assez simple, surtout si vous êtes déjà en train de rénover une pièce. Faites d’une pierre deux coups! 

Isolation des murs extérieurs  

Pour ce type de rénovation, vous devrez déterminer quelle est la composition de votre structure et analyser la zone climat de son orientation. Ces données influencent ses besoins d’isolation. Bonne idée de combiner l’ajout d’une isolation extérieure avec la pose d’un nouveau revêtement. Pendant ces travaux plus coûteux que pour une isolation intérieure, vous devrez peut-être :

  • prolonger les montants des portes et des fenêtres;
  • tenir compte des autres ouvertures (évents, gaines électriques, etc.);
  • respecter des normes pour maintenir le cachet architectural de votre demeure;
  • inspecter l’étanchéité des fondations;
  • faire une avancée de votre toiture pour protéger les murs.

Choisir le type d’isolant

Pour déterminer le bon isolant et la quantité dont vous aurez besoin, il est sage de demander conseil auprès de spécialistes. Plusieurs facteurs peuvent influencer votre choix dont d’abord la constitution de vos murs, mais aussi, pour les murs extérieurs, la zone de climat. Ensuite, divers critères d’un isolant peuvent guider votre choix final : son coût, sa durabilité, sa composition, sa résistance, etc. 

Avant de se lancer

Il est très important de régler tout problème d’humidité avant d’effectuer l’isolation d’un mur. Autrement, vous emprisonnez un problème que vous aurez à régler plus tard… en rouvrant le mur!



Vous êtes passionné d'immobilier? Abonnez-vous à l'infolettre Centris.ca dès maintenant!


À lire aussi :

Ce qu’il faut savoir sur l’isolation extérieure d’une maison

Améliorer l’isolation de votre maison avant l’hiver

Vos fenêtres embuent? Les causes, comment prévenir et les solutions

Retour haut